Nous utilisons nos propres cookies  et ceux de société extérieures pour proposer nos services et afin d'analyser la navigation. En utilisant nos services, vous acceptez l'utilisation que nous faisons des cookies.

Tu es intéressé par l’un de ces guides? Clique sur    pour l’imprimer ou pour l’envoyer.

Nous avons pu apprécier, évaluer et peut-être aussi essayer de vivre ce que le bouddhisme, l’islam, le judaïsme et le christianisme, dans leur sagesse millénaire, nous signalent comme chemin pour parvenir à être compatissants, pour parvenir à ÊTRE COMPASSION 

Aujourd’hui nous voulons partager une expérience de compassion, à la suite de Jésus, vécue au cœur même d’un lieu et d’un moment historique de gigantesque changement : la France de la Révolution. 

Le chemin entrepris par Maurice Garrigou, un jeune français, à Toulouse, il y a plus de 200 ans, et partagé avec des hommes et des femmes de son entourage, a franchi des frontières de pays et de continents ; Il est devenu aujourd’hui un courant de Compassion toujours vivant et générateur de vie.  Nous pourrions dire qu’une « révolution silencieuse de Compassion » a commencé auprès des victimes d’une révolution bruyante qui recherchait plus de justice sociale, et qui eut beaucoup de « dommages collatéraux »…

Lire la suite...

Pour Jésus, DIEU EST COMPASSION :

- La compassion est la manière d’être de Dieu
- Sa première réaction face à ses créatures, 
- Sa manière de voir la vie et de regarder les personnes, 
- Ce qui est à l’origine de toute son œuvre. 

Dieu ressent pour ses créatures ce qu’une mère ressent pour l’enfant qu’elle porte dans son ventre. Dieu nous porte dans son intimité.

Jésus est le premier témoin de la compassion de Dieu

Lire la suite...

Le peuple juif va devenir compatissant dans la mesure où il va découvrir que Yahvé est un Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère et riche en grâce et en fidélité (Ex. 34,6)… Et il va faire cette expérience  dans son propre chemin historique en lisant et relisant à la lumière de la foi et dans la confiance dans les Promesses de vie qu’il reçoit de Lui  au milieu des situations d’oppression de révoltes d’obscurité, de mort...

Lire la suite...

“Étant jeune adulte j'étais fasciné par un des versets de Tao Te Ching : « En ayant de la compassion envers toi-même, tu réconcilieras tous les êtres du monde ». Si je souhaite la paix dans le monde qui m'entoure, selon ce verset, je devrais commencer par pratiquer la compassion envers moi même, ainsi je libérerai une énergie guérisseuse qui aidera à dissiper les divisions entre les gens que je rencontrerai.

Lire la suite...

Dans la fiche 3, nous avons jeté un coup d’œil sur la place qu'occupe la Compassion dans le bouddhisme et le judaïsme, dans l'islamisme et le christianisme. Dans chacune de ces traditions spirituelles, parvenir à être compatissants, parvenir à « être compassion » implique un chemin, un long chemin qui dure toute la vie. Le lama Ole Nydahl l'appelle LE GRAND CHEMIN.

Lire la suite...

La compassion est un point de rencontre entre les grandes traditions religieuses, le bouddhisme et le christianisme, le judaïsme et l'islam. Compte tenu des conditions épouvantables dans lesquelles vit notre monde dans tant de lieux de la planète, nous ne pouvons rester sourds, aveugles, mués… La réalité souffrante proche ou lointaine doit nous interpeller, nous affecter, nous transformer, nous mettre en marche. Qu'on lui donne le nom de compassion, de bonté, de miséricorde, de piété, de tolérance,  de magnanimité, de main tendue, de solidarité, tous ces mots ont la même source.

Lire la suite...

Nous avons cheminé jusqu’à aujourd’hui en regardant autour de nous, notre environnement et en prenant davantage conscience de la « mondialisation de l'indifférence » et de la « mondialisation de la compassion ». Nous avons aussi porté un regard sur nous-mêmes afin de nous interroger : « dans quel courant suis-je (sommes-nous) impliqué(s) ? Où est-ce que j’apporte (apportons--nous) « quelque chose de plus » ?...

Lire la suite...

La mondialisation de l'indifférence. La mondialisation de la compassion. Deux courants qui traversent aujourd'hui l'humanité. Deux courants opposés "en réponse" aux grands conflits et aux souffrances que nous traversons. Lequel gagnera ? Cela dépend de nous .

Lire la suite...

Il semblerait que, ces derniers temps, le mot « compassion » soit de plus en plus utilisé et qu'il prendrait un nouveau sens.

Lire la suite...

Si nous nous arrêtons un peu plus, si nous regardons et écoutons avec plus d'attention, ne découvrons-nous pas une autre réalité, un autre courant parfois moins informé, moins soutenu par la publicité, où s'ouvre un chemin silencieusement « depuis le bas » ?

Lire la suite...

Devant tant de souffrance dans l'humanité, notre époque semble marquée par l'indifférence.  Les maux qui nous affligent sont si grands et si profonds que nous nous sentons débordés/ées et impuissants/tes. Parfois nous nous limitons à rester avec l'information que nous donnent en abondance les images et les commentaires, en y ajoutant nos critiques, notre opinion puis nous passons rapidement à un autre thème.  Nous prenons des “selfies” de la réalité et du mal être que cela provoque en nous. Nous pouvons même décider de ne plus nous informer sur ces maux qui nous touchent parce que tout cela nous fait mal, nous enlève le sommeil.  Sans presque nous en rendre compte, nous devenons indifférentes pour ne pas souffrir de tant de souffrances… Nous optons pour " voir et nous éloigner en faisant un détour" (cfr  Lc 10,31-32)